logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/03/2008

Le Château de Mauvières

Hier, nous sommes allés visiter le Château de Mauvières.

À 30 kms de Paris Notre-Dame, au cœur du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, le Château de Mauvières voit depuis plus de 30 ans se succéder des réceptions de mariage, ou d'affaires, des journées d'études, des réunions de travail, des présentations à la presse, des photos de mode et des tournages de films.

medium_Cyrano.jpgDans ce domaine a vécu Cyrano de Bergerac plutôt Savinien de Cyrano.

 Abel, le père de notre Savinien, né vers 1565, était l'aîné ; il eut donc la jouissance des terres et choisit de porter le titre de sieur de Mauvières. La famille quitte Paris en 1622 pour s'installer au château de Mauvières. Ce château, situé près de Saint Forget dans l'actuel département des Yvelines, n'était en fait qu'une belle gentilhommière perdue dans la campagne. Est-ce par coquetterie, ou par dérision que Cyrano ajoute "de Bergerac" à son nom ? En tous cas, c'est ainsi que l'auteur, plus tard signera ses œuvres... Peut-être après tout par simple nostalgie ; en effet, porter ce nom n'était plus tout à fait légitime, puisque son père, avait vendu les terres de Mauvières et de Bergerac en 1636 !

Nous avons appris une foule de choses sur cet étonnant homme. La liste de ses œuvres est importante :  une comédie : "Le pédant joué" une tragédie : "La mort d'Agrippine" il est même le précurseur de nos auteurs de Science fiction avec :" Etats et Empires de la Lune et du Soleil" Il est mort à 36 ans mais toute sa vie fut mouvementée et il avait (paraît-il vraiment un nez assez long qui lui valut quelques duels).

Nous avons visité l'intérieur du Château qui se compose de deux parties : une partie ancienne :

medium_PICT0245.JPG

Sur le côté un joli pigeonnier.

medium_PICT0246.3.JPG

La partie plus récente que nous avons visité :

medium_PICT0242.JPG

et vue de l'autre côté : la façade est plus ouvragée.

medium_PICT0247.JPG
A l'intérieur de beaux salons avec peu de mobilier mais quelques jolis meubles comme celui-ci :
medium_PICT0251.JPG
medium_PICT0248.JPGmedium_PICT0250.JPG

Une jolie enseigne : Soldat voilà Catin (qui apportait aux soldats tout ce qui leur fallait).

medium_salon1.jpgLa Bibliothèque.

 

Le grand Salon Rohan.medium_salon2.jpg

Ensuite promenade dans le parc

Le Château de Mauvières est entouré d'un parc qui bien que morcelé (pour raisons financières) reste un très beau parc. Le propriétaire a en projet d'assécher le terrain marécageux et en canalisant cette eau il réalise des bassins et des cascades. Il a également aménagé cet ensemble avec un labyrinthe que nous aurions certainement apprécié davantage en été… Au centre une statue qu'il a placé et qui est une Gogotte.  Les Gogottes sont des animaux imaginés, à partir des années 1950 par Philolaos. Il enseigne alors la poterie au centre de Claireau, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, il y réalise ses premières Gogottes en terre entre 1951 et 1967. Le sculpteur s'est inspiré d’un livre de l'éléphant Babar de Jean de Brunhoff : Les Vacances de Zéphir dans lequel apparaissent, outre le singe Zéphir, viel ami de Babar, la sirène Éléonore, sa tante Crustadèle, le monstre Polomoche et les Gogottes[2]. Cet album a été publié en 1936. Les Gogottes sont réalisées en béton lavé avec un ruban d'acier inoxydable intégré dans celui-ci. Un des intérêts de ces rubans d'acier c'est sa tendance naturelle à se tordre et ainsi offrir des formes qui échappent à la rigueur géométrique et se rapprochent des formes aléatoires et naturelles.
medium_PICT0257.JPG 

L'ensemble du parc aménagé mais non terminé :

medium_PICT0260.JPG

medium_PICT0259.6.JPG   Ensuite nous avons visité l'église de Choisel : 

L'église fut bâtie au début du XIIIe siècle en pierres de pays dans le style roman campagnard à l'initiative de Jean de SOISSEY, Seigneur de Choisel, mais c'est au XVIIe siècle que son aspect actuel lui a été donné.
L'élévation montre une nef centrale simple couverte de voûtes d'ogives quadripartites comportant un seul bas côté donnant dans la Chapelle de la Vierge édifiée au XIVème siècle et sur lequel s'appuie le clocher.
Peu d'églises rurales ont été enrichies avec autant de persévérance : au début du XVIIe siècle Pierre LORIOT, curé de la paroisse, a fait réédifier les voûtes du chœur et exécuter des fresques sur les murs dont il reste les deux apôtres Saint Philippe et Saint Jude qui se trouvent de part et d'autre de la nef.
Dans le but de préserver sa mémoire, il a fait inscrire le monogramme M.P.L. (Messire Pierre Loriot) en différents points de l'église.

 

medium_Pict0261.4.jpg

 

medium_Pict0262.2.jpg

 Voilà, fin de la visite.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique